Napoleon Bonaparte, Winston Churchill, John F. Kennedy…tous dyslexiques

Le dyslexique est souvent un travailleur acharné, mais c’est généralement le résultat de la peur de l’échec qui le pousse à ses surpasser et à faire ses preuves. Cela peut vous mener très loin et vous donner une grande force. Seulement, vous devez faire attention à ne pas vous épuiser. Par exemple, Napoléon était dyslexique!

Portait de l’empereur napoléon Bonaparte, empereur des français, sur un napoleon en or, une pièce de monnaie de 20 francs or.

Personne n’évalue leur héritage à la lumière de leur dyslexie, leur soi-disant défaut ou trouble. Beaucoup d’entre eux avaient des problèmes à l’école parce que leurs forces n’étaient pas correctement reconnues, mais ils ont prouvé leur valeur au travail et dans la vie tout en se concentrant sur leurs forces.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *